FORAU DE AIGUALLUTS à 2090 mètres d’altitude, dans la haute vallée de l’Esera, Haut Aragon, Espagne.

Partager la randonnée:

Cette courte mais néanmoins magnifique randonnée dans le Parc Naturel de Posets-Maladeta  vous mènera, sans aucune difficulté, jusqu’au Forau de Aigualluts ou Trou du Toro, gouffre dans lequel les eaux du glacier de l’Aneto disparaissent. Grande classique dans la vallée de Benasque.

Randonnée faite le 08 juin 2017.

  • Altitude: 2090 mètres.
  • Dénivelé: 200 mètres.
  • Durée: 02H00 aller retour à titre indicatif pauses comprises.
  • Difficultés: Aucune en l’absence de neige.
  • Période conseillée: Mai à Novembre.
  • Matériel: Basique pour cette randonnée, sac à dos, chaussures de marche, vêtements adaptés.

ACCÈS.

Depuis Benasque que l’on traverse, suivre la « A 139″ direction : »Llanos Del Hospital »

P1230598

P1230600

Passer le barrage de Paso Nuevo, pour entrer dans le Parc Posets Maladeta

P1230604

P1230607

puis, prendre à droite « Llanos Del Hospital ».

P1230608

P1230595

Une petite route mène à l’ancien hospice de Benasque. Prendre sur la droite

P1230593

P1230587

P1230586

[marmotte prenant la pause]

P1230592

la route qui conduit

P1230583

P1230578

au petit parking de la Besurta.

P1230247

P1230248

DÉPART DE LA RANDONNÉE.

(La première partie de la rando emprunte le même sentier que celui qui conduit au refuge de la Rencluse et à l’ermitage de la Vierge des Neiges de la Renclusa).

Depuis le parking, prendre sur la gauche

P1230264

P1230265

direction:

P1230267

P1230266

un chemin qui traverse un ruisseau

P1230268

P1230270

P1230271

et part au Sud Est.

P1230273

P1230274

Il croise un panneau directionnel

P1230275

P1230276

P1230277

pour descendre

P1230279

P1230281

et virer sur la gauche.

P1230282

P1230283

Le sentier est bien balisé.

P1230284

P1230285

Pause vêtement pour Maguy.

P1230289

P1230291

P1230292

C’est reparti

P1230294

P1230295

dans un cadre magnifique.

P1230296

P1230297

P1230298

Il traverse le lit d’un torrent à sec

P1230299

P1230300

et remonte

P1230301

P1230302

pour partir sur la gauche.

P1230304

P1230305

[les premiers rhododendrons.]

P1230306

Le sentier continue de monter,

P1230307

P1230308

et la vue est magnifique,

P1230315

P1230313

en pente régulière

P1230317

P1230318

pour déboucher

P1230320

P1230322

sur la bifurcation qui mène (tout droit) au refuge de la Rencluse et à l’ermitage de notre Dame des Neiges de la Rencluse. Prendre le sentier de gauche.

P1230324

P1230326

Petite pause

P1230456

P1230457

et c’est reparti.

P1230460

P1230461

Le sentier, bien évident grimpe et sa pente est faible

P1230462

P1230463

[le massif de la Maladeta et les premiers rhododendrons en fleurs]

P1230465

P1230468

et régulière.

P1230471

P1230472

Il passe devant la cabane d’Aiguallut.

P1230475

P1230476

P1230477

Maintenant, elle se fait

P1230478

P1230481

un peu plus raide

P1230482

P1230483

pour arriver à un petit col

P1230484

P1230485

débouchant sur un replat

P1230486

P1230487

et une petite vallée.

P1230490

P1230491

Joli paysage depuis le petit col.

P1230489

Le sentier descend

P1230492

P1230493

pour déboucher

P1230494

P1230495

sur un large plateau

P1230496

P1230497

et arrive au garde fou assurant la sécurité

P1230500

P1230501

aux abords du Forau des Aigualluts

P1230502

P1230504

P1230505

ou Trou du Toro.

P1230503

P1230509

Continuer sur le sentier

P1230507

P1230510

qui descend

P1230515

P1230517

et se dirige,

P1230518

P1230526

avec en toile de fond le glacier et l’Anéto,

P1230529

P1230528

vers une jolie cascade,

P1230527

P1230531

la cascade d’Aiguallut.

P1230535

P1230536

P1230537

Poursuivre sur le sentier,

P1230540

P1230543

[la cascade]

P1230544

il débouche

P1230545

P1230546

au Plan d’Aiguallut

P1230547

P1230549

P1230551

P1230555

vaste plateau marécageux et magnifique mirador sur l’Aneto,

P1230557

P1230558

l’ Aneto (3404 mètres d’altitude, point culminant des Pyrénées) et son glacier sur lequel on devine le passage de randonneurs et autres amateurs de ski alpinisme.

P1230560

P1230552

RETOUR.

Par le même itinéraire.

P1230562

P1230571

Dernier regard sur le magnifique plateau

P1230569

P1230568

et sur le massif de la Maladeta.

P1230573

P1230572

P1230567

P1230574

REMARQUES.

Quelques photos depuis le parking de la Besurta.

P1230231

P1230236

P1230204

P1230244

P1230255

Règlementation accès parking de la Besurta:

Le site étant très fréquenté durant la saison estivale juillet-aout mais également fin juin, le tronçon de route « Hospital de Benasque-Besuerta » est fermé à la circulation aux heures de pointes de la journée. Des navettes payantes sont mises en place à partir de Llanos de l’Hospital.

————————————————————————-

Source Wiképédia.

Le Forau de Aigualluts, aussi appelé Trou du Toro, est un gouffre karstique d’environ 70 mètres de diamètre et de 40 mètres de profondeur, dans la haute vallée de l’Esera dans les Pyrénées espagnoles, en Aragon, au pied du massif de la Maladeta. Il reçoit dans une chute spectaculaire (cascade de Aigualluts) les eaux entre autre du torrent des Barrancs, issu des glaciers de l’Aneto. Pendant longtemps, on a igboré où ces eaux se dirigeaient.

Dès 1787, le premier pyrénéiste historique, Ramond de Carbonières, émit l’hypothèse qu’elles pouvaient constituer une des sources de la Garonne, autrement dit, qu’elles devaient aboutir dans l’Atlantique, contrairement à celles de l’Esera toute proche. En 1931, le spéléologue Norbert Casteret établissait la justesse de l’idée de Ramond, en déversant (frauduleusement, en évitant d’être repéré par les carabiniers espagnols) dans le gouffre du Toro six barils de fluorescine. Quelques heures plus tard, les eaux jaillissant de l’autre côté de la crête séparant l’Aragon de la Catalogne, en l’occurrence en Val d’Aran, après un parcours souterrain de 3,6 km, sortaient, avec la couleur caractéristique, du Guelh de Joèo, ou Uell de Joeu (« l’Œil de Jupiter »), à 1 658 m d’altitude, source d’un torrent affluent de la Garonne. La preuve était faite, et la Garonne des Aranais, naissant au Pla de Beret, en haut Val d’Aran, était donc supplantée par ce ruisseau né à une altitude supérieure.

NB: En aucun cas l’auteur ne peut être tenu pour responsable des modifications des tracés présentés, ni des erreurs ou accidents qui résulteraient de l’utilisation des topos disponibles sur le site.

BONNE RANDONNÉE

Galerie photo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *