CABANES

Partager la randonnée:

CABANE DE MONTAGNE

L’abri sous-roche, ancêtre de la cabane de berger.

LAC DE REMOULIS - COL PEYRE ST MARTIN 067

L’origine de la cabane de berger se nomme « Quèbe » dans la vallée d’Ossau, « Espelungue » dans la vallée d’Aspe

moundeilhs -septembre 2011 040

« Toue » dans le Val d’Azun.

LAC DE BATCRABERE - REFUGE ARLET- 077

Aujourd’hui, au Pays Basque les mots « cayolar » et « cuyalaa » en  Béarn désignent la cabane pastorale.

Vous qui vous apprêtez à partir sur les sentiers, à la découverte de cette vallée, vous trouverez,  blotti derrière des blocs de rocher, sur un plateau, au fond d’un vallon, à proximité d’un torrent aux eaux vives et limpides où se désaltèrent des brebis et rafraîchi le lait de la traite du soir, une de ces cabanes.

Celles-ci, durant la transhumance des troupeaux sur les estives, sont occupées par les bergers, seuls ou en famille.

C’est là qu’ils vont vivre durant l’été, avec leur brebis qui pacagerons, sur les pentes ensoleillées, l’herbe tendre de printemps au gout de réglisse et de serpolet et y fabriqueront les fromages d’estives, fromages qui après trois mois d’affinage, porteront en eux toute la saveur et les caprices de la montagne.

Puit d'Arious 134

Ce n’est que fin septembre, début octobre, lorsque les ocres de l’automne et les premières gelées feront leur apparition que l’imminence du départ se fera sentir. La fin de l’estive sera définitivement là lorsque la montagne se recouvrira de son blanc linceul de neige.

Un tour de clef, un dernier regard alentour, et un coup de sifflet bref donne le signal du départ. Ils quittent leur cabane, pour regagner la vallée, eux devant, le troupeau derrière, suivi par leurs fidèles compagnons à quatre pattes , précieux auxiliaires, l’espiègle « Labrit », chargé de gérer le troupeau , et le « Pastou » qui aura veillé jour et nuit sur sa tranquillité même face à l’ours…

Il n’y aura plus de vie dans ces cabanes, les sonnailles se seront tues, et la montagne retrouvera son silence.

LAC DE LHURS 150

LAC D'ILHEOU 127

Le Patou ou Pastou (de pastre: berger) chien berger des Pyrénées.

 Si ces cabanes sont ouvertes, elles peuvent bien sûr être occupées à la condition de toujours respecter la priorité au berger (même si ce n’est pas écrit).

Et surtout, si vous les trouvez fermées, n’insistez pas. Si aujourd’hui beaucoup d’entre elles le sont, c’est du en grande parti au « comportement » de beaucoup trop de randonneurs…

Les cabanes ne sont pas nos résidences secondaires. Donc pour celles qui restent encore ouvertes; respectez les lieux, c’est la moindre des choses.

SOUSSOUEOU 098

Le savoir vivre du randonneur résumé dans ces quatre points:

  • La cheminée n’est pas une poubelle, même l’hiver.
  • Si vous faites du feu, pensez à réapprovisionner le stock de bois pour les suivants.
  • Avant le départ, rangez et nettoyez les lieux.
  • Redescendez vos poubelles, même si vous faites une traversée.

 Pour vous quelques unes de ces cabanes que j’ai rencontrées au hasard mes randonnées en vallée d’Ossau, mais aussi en vallée d’Aspe et dans les Hautes-Pyrénées.

Partons à leur découverte.

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « CABANES »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *